I.F.A.R.
Centre de Formation des Détectives & Enquêteurs Privés
INSCRIPTION VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE FORMATION DES SALARIES
PROGRAMME CQP
QUESTIONS REFLEXIONS FORUM LIENS UTILES ASSOCIATION ANCIENS ETUDIANTS
Institut de Formation des Agents de Recherches Privés (Détectives & Enquêteurs)
 
 

Devenir détective-enquêteur privé, c'est facile?

Nous vous livrons ici, quelques réflexions fondées sur l'expérience de plus de 12 années de
formation professionnelle des Agent de Recherche privés plus connus sous le nom de détective ou enquêteur privé.

Une profession difficile :

1 - Le détective doit mettre à jour les ambiguïtés et les erreurs ;
2 - Le détective doit collecter des éléments de preuves et/ou d'informations ;
3 - Le détective doit contribuer à rétablir la vérité pour réparer le préjudice estimé par son client;
4 - Le détective doit s'interdire toutes atteintes à l'intimité de la vie privée, tout en entrant dans la vie privé de l'autre.

On l'aura compris, l'exercice de la profession suppose d'acquérir un savoir faire, des compétences et des techniques.

L’Agent Privé de Recherches exerce une profession libérale qui consiste, pour une personne, à recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l'objet de sa mission, des informations ou renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de leurs intérêts.

Extraits de l'article 20 du titre II de la loi 83-639 du 12 juillet 1983
modifiée par la loi 2003-239 du 18 mars 2003

Les compétences pour devenir détective ou enquêteur privé :

Le détective tire sa crédibilité, uniquement du service qu'il réussit à rendre au citoyen (résultat) en fonction des moyens qu'il engage.

Il ne doit son indépendance qu'au seul fait qu'il a une obligation de moyens et non de résultats.

Il est un citoyen comme les autres, il n'est pas au-dessus des lois.

Les qualités demandées au détective privé sont :

1 - Sagacité;
2 - Vigilance ;
3 - Compétence;
4 - Conscience;
5 - Responsabilité;
6 - Courage;
7 - Rigueur;

Le détective est souvent le dernier recours du citoyen, il devient alors un auxiliaire de la vérité.

1 - Il redonne dignité à ceux qui l'ont perdu ;
2 - Il éclaire par ces informations les zones d'hombre ;
3 - Il conseille;
4 - Il contribue au bon déroulement de la justice ;
5 - Il intervient souvent lorsque la démocratie et les droits de l'homme sont menacés.

Compte tenu de ce qui précède, des questions reviennent régulièrement :

- L'enseignement des métiers de l'investigation est-il une condition nécessaire et indispensable à l'exercice du métier ?
- Le recrutement des écoles ne conduit-il pas à privilégier des profils très universitaires, des élites, peu au fait de la réalité quotidienne ?
- Peut-on apprendre la curiosité, l'intérêt pour les autres dans une école?..
- L'enseignement du détective est-il simple?

Nous avons tendance à penser que ces questions sont salutaires, pour les détectives en activité comme pour les futurs professionnels, et bien entendu pour les écoles.
En France, nous restons solidement attachés au principe d'une profession fermée secrète, discrète, non contrôlée par un hypothétique "ordre des détectives".
Dans les autres professions comme dans la notre, un "stagiaire" dûment formé par une école dont le titre est inscrit au RNCP est a priori bien formé et jugé compétent, mais il va,
très vite être confronté dans n'importe quelle agence de détective ou dans l'exercice de ses missions à des collègues qui auront suivi un cursus différent puisqu'ils sont autodidactes.

Nous pensons que le passage par une école spécialisée (inscrit au RNCP) est profitable. Il reste un investissement personnel pour le détective formé mais aussi un avantage pour l'employeur qui investit dans l'intelligence.

Le métier de détective ne s'improvise pas mais s'enseigne et s'apprend; c'est un enrichissement pour les jeunes détective en herbe et sûrement un avantage pour le public.

De ces considérations il découle que l'enseignement du détective doit s'attacher à définir des contenus spécifiques en plus de ceux imposés par la loi et que l'on ne peut pas prendre comme type un simple schéma fondé sur une transmission de connaissances universitaires .

Nous pensons qu'il faut donner la priorité aux enseignements des travaux pratiques, la
reproduction de situations professionnelles, par rapport aux enseignements théoriques sur table.

C'est pour cela qu'il est important de fixer l'évaluation d'un niveau de culture générale à l'entrée à la formationà (Bac +2) + expérience ou/et connaissance en droit.

Qui sont ces futurs détectives ?

Les étudiants que nous formons ont choisi de venir se former avec nous, et nous les avons choisis. C'est sans doute un des éléments du lien, du réseau qui se crée dès l'entrée à l'école et qui va demeurer tout au long du parcours professionnel.Néanmoins nous nous posons très régulièrement la question du " comment sélectionner?" .. Nous avons optés pour une sélection en fonction des aptitudes : nous voulons avoir affaire à des personnes aptesà exercer le métier de détective . Cette sélection prend en compte les éléments qui vont faire de lui un acteur pertinent de la profession et non son niveau de connaissances .

Quelles sont les qualités recherchées ?

Lors de la sélection les pré-requis sont évalués sur six critères d'aptitudes à la profession :

- La culture générale (curiosité) , la sagacité,
- La compréhension des règles juridiques, administratives ;
- L' aisance dans l'expression écrite et orale.
- La rapidité d'exécution ;
- Capacité de synthèse et de hiérarchisation ;
- L'éthique .
- La disponibilité.

Un postulant détective doit manifester de l'enthousiasme mais il ne doit pas avoir une idée caricaturale de détective :film, télévision, lecture.

Il doit être ambitieux, sans être arriviste; aimer l'aventure, sans en ignorer les risques physique et juridique;

Quelques autres qualités peuvent être demandées :

- Une maîtrise de son véhicule (ou expérience de conduite) ;
- Une bonne santé et une bonne capacité de travail de travaille en équipe,
- Flexibilité.

Nous cherchons en premier lieu à ne pas intégrer des candidats qui manifestent des lacunes en relation avec les critères précités.

Les écoles contribuent à l'immobilisme dans le renouvellement des élites au regard de leur formatage. La peur de la mixité et des expériences conduit inévitablement à l'appauvrissement des acteurs de la profession .

Ces principes posés, il reste à dégager le contenu de ces tests de recrutement, et leurs inévitables dérives possibles.

- Tester la culture générale et les connaissances en droit;
- Tester le goût de l'investigation;
- Tester la capacité d'empathie;
- Tester la motivation;
- Tester la sagacité.

Evolution de la formation :

Nous avons mis en application une liste de critères « officiels » établis paritairement par la branche professionnelle (Comité de Pilotage) afin d'établir la reconnaissance d'une école par la profession telle que l'IFAR :

1 - Une expérience et une ancienneté minimales d'au moins (trois ans) et l'inscription au RNCP ;
2 - L'existence d'un conseil pédagogique paritaire ou ( comité de pilotage) , au sein duquel siègent les responsables pédagogiques de l'école, des représentants des organismes paritaires.
3 - Une durée minimale de formation de 1200 heures.
4 - Des contenus obligatoires (droit; et techniques d'investigations);
5 - Des équipements techniques nécessaires (informatiques, voitures, matériels de contres mesures );
6 - Un stages pratique obligatoire d'au moins 2 mois;
7 - Une attention particulière et une aide au marché de l'emploi età l'insertion des demandeurs d'emploi ;
8 - Un rapport d'activité annuel ;
9 - Des démarches faites pour les prises en charge (rémunération et coût du stage).
10 - L'adoption d'une charte éthique de la profession de détective;
11 - Une grille de sélection d'entrée en formation ;
12 - Un lien effectif avec le département Universitaire à la formation professionnelle;
13 - Un désintéressement financier.

Nous souhaitons que la certification au RNCP tienne compte des conditions minimales à réunir, selon des critères élaborés par le "comité de pilotage des formations" et la "branche professionnelle" . Ces critères devraient être arrêtés en novembre prochain après la tenue du comité de pilotage de l'IFAR à la Maison des Professions libérales de Montpellier.

 
Hébergement : Abmh.Net   © 2003 - 2008 - IFAR - Institut de Formation des Agents de Recherche - Détectives & Enquêteurs privés